Livre de Chémoth

Parchath Vaéra

Tenir Ses Promesses - Le Retour des Patriarches - Sauter Au-Dessus des Collines

Libérateur Pour Toujours - D-ieu de Partage - L’absence d’Ennemis - La Disparition de Tsour

 

Tenir Ses Promesses

« Je Me suis révélé à Avraham, Yits’hak et Yaakov... J’ai établi Mon alliance avec eux leur promettant de leur donner le pays de Canaan. »

(Exode 6 – 4)

A la fin de la Paracha précédente – Chemoth – Moché s’insurge et s’étonne auprès de D-ieu sur la dureté de l’exil. Hachem lui rappelle, alors, qu’Il se révéla de nombreuses fois aux Patriarches et que ceux-ci ne doutèrent jamais des promesses qu’Il leur avait données même aux moments où ils traversèrent de dures épreuves.

Hachem promit à Avraham la Terre de Canaan ; pourtant au moment d’enterrer sa femme, Sarah, il dut acheter un terrain aux enfants de ‘Heth.

Lorsque la famine frappa la terre, D-ieu dit à Yits’hak de ne pas quitter la Terre Sainte. Malgré les promesses de D-ieu, Yits’hak eut des difficultés pour trouver de l’eau, et ses bergers se disputèrent avec ceux de Aviméle’h.

Yaakov reçut aussi dans sa jeunesse l’assurance que la terre de Canaan lui appartiendra. A son retour de chez Lavan, rien de cela ne s’était réalisé et il dut acheter au prix fort un terrain à Ché’hem pour y planter sa tente.

Malgré toutes ces péripéties, ils ne mirent jamais en doute la Parole Divine ; tandis que Moché interpella Hachem dès qu’il rencontra les premières difficultés alors qu’il venait à peine de recevoir sa mission. D-ieu n’en garda pas rancune ; Il libéra le peuple Juif par le mérite de la foi infaillible des Patriarches et des engagements qu’Il leur fit pour leurs descendants.

Il en sera ainsi pour nous ; Hachem réalisera bientôt Ses promesses.

Midrach Rabba

Le Retour des Patriarches

« Je Me suis révélé à Avraham, Yits’hak et Yaakov... J’ai établi Mon alliance avec eux leur promettant de leur donner le pays de Canaan. »

 (Exode 6 – 4) 

Le verset utilise le terme Lateth Lahem – leur donner. Or, ces mots paraissent faire référence aux patriarches qui avaient pourtant disparu depuis longtemps.

Ce passage est, selon nos sages, une des sources qui font allusion à la résurrection. En effet, Avraham, Yits’hak et Yaakov reviendront pour résider, eux aussi, dans la terre d’Israël à la venue de Machia’h.

Yalkouth Chimoni

Sauter Au-Dessus des Collines

« J’ai entendu les gémissements des Béné-Israël, asservis par les Egyptiens, et Je me suis souvenu de Mon alliance.  »

 (Exode   6 – 5) 

Rabbi Yéhouda nous indique que nos ancêtres étaient à un tel niveau spirituel que leur seul mérite était insuffisant pour plaider en faveur de leur libération du joug Egyptien ; aussi, c’est seulement par le mérite des Patriarches – Avraham, Yits’hak et Yaakov – que Hachem vint à leur secours. Il se souvint de Son alliance – maintes fois renouvelée – avec les Patriarches et nomma Moché pour les sauver.

Il en sera ainsi à toutes les occasions où Israël aura besoin de l’aide Divine ; Hachem fera référence aux mérites des Patriarches. La Guéoulah viendra aussi par le rappel de l’alliance contractée avec eux.

C’est dans cet esprit que le Chlomo HaMele’h – le Roi Salomon – écrivit (Cantique des Cantiques 2 – 8) : « C’est la voix de mon bien-aimé ! Le voici qui vient, sautant au-dessus des monts, bondissant sur les collines. » Les monts font référence aux Patriarches et les collines aux Matriarches. C’est par leur mérite que D-ieu saute au-dessus des étapes de l’exil et délivre le peuple Juif.

Midrash Rabba

Libérateur Pour Toujours

« Je vous prendrai pour Moi en tant que peuple, Je serai votre D-ieu et vous saurez que Je suis l’E-ternel votre D-ieu, celui qui vous fait sortir des souffrances de l’Egypte. »

(Exode 6 – 7)

« Je vous prendrai pour Moi » au moment du Don de la Torah.

« Je serai votre D-ieu », c’est dans ce but que Je vous libère.

« Vous saurez que Je suis l’E-ternel votre D-ieu, celui qui vous fait sortir des souffrances de l’Egypte. » Sachez que Je serai là pour vous libérer de vos souffrances à tout instant et jusqu’à la venue du Machia’h, ainsi qu’il est dit (Michée 7 – 15) : « Comme pour la sortie d’Egypte, Je lui montrerai des merveilles. »

Midrash Hagadol

« Vous saurez que Je suis l’E-ternel votre D-ieu… »

(Exode 6 – 7)

Il est écrit dans Isaïe (48 – 11) : « C’est pour Moi, pour Moi que Je le fais, car pourquoi Mon honneur serait-il terni… » Les mots « pour Moi » sont répétés parce que D-ieu interviendra à deux occasions pour ne pas que Son Nom soit profané : une fois à la sortie d’Egypte, l’autre à la venue du Machia’h, ainsi qu’il est écrit (Psaumes 106 – 8) : « Il les secourut pour Son Nom… »

Midrash

 

D-ieu de Partage

« Alors l’E-ternel dit à Moché : Regarde ! Je fais de toi un dieu à l’égard de Pharaon, et Aaron sera ton prophète. »

 (Exode 7 – 1) 

Il est dit dans les Psaumes (24 – 10) : « Qui est ce Roi de gloire ? L’E-ternel Tsévaoth... » Nos sages l’interprètent ainsi : Qui est donc ce Roi qui partage Sa gloire avec ceux qui le respectent ? C’est Hachem !

Il fait asseoir Chlomo sur Son Trône, ainsi qu’il est écrit (Chroniques I 29 – 23) : « Chlomo s’assit sur le Trône de Hachem. »

Il offre Son Sceptre à Moché, ainsi qu’il est écrit (Exode 4 – 20) : « Moché prit le Bâton de D-ieu. »

Il donne Sa Couronne au Machia’h, ainsi qu’il est écrit (Psaumes 21 – 4) : « Tu as posé sur sa tête une couronne d’or fin. »

Il habille Israël de Ses Vêtements, ainsi qu’il est écrit (Isaïe 51 – 9) : « Réveille-toi, réveille-toi, revêts-toi de la force, du Bras de Hachem ! »

Il donne à Moché le Nom qu’il porte pour la Création – Béréchith Bara Elokim : « Je te donne mon pouvoir contre Pharaon, Je fais de toi un dieu – Elokim – à l’égard de Pharaon. »

Midrash Tan’houma

L’absence d’Ennemis

« Chacun jeta son bâton et les bâtons se transformèrent en serpents. Le bâton de Aaron engloutit leur bâton. »

 (Exode 7 – 12) 

Nos sages prédisent qu’aux temps Messianiques, les ennemis d’Israël disparaîtront comme le bâton des Egyptiens, ainsi qu’il est écrit (Isaïe 41 – 12) : « Tu chercheras les gens qui se déclarent tes adversaires et tu ne les trouveras pas ; les gens qui te font la guerre seront comme le néant et le vide. »

Midrash Hagadol

La Disparition de Tsour

« Tu lui diras [à Pharaon] : Hachem, D-ieu des Hébreux m’a envoyé vers toi… »

 (Exode 9 – 16) 

Rabbi Eliazar ben Pedath nous enseigne que Hachem punira, à l’époque du Machia’h, Tsour – qui fut à l’origine de la destruction du Beth-Hamikdach – de la même manière qu’Il a puni les Egyptiens, ainsi qu’il est annoncé dans Isaïe (23 – 5) : « Tout comme les nouvelles arrivées d’Egypte semèrent la terreur, ainsi seront celles venant de Tsour. »

L’Egypte fut frappée par la transformation des eaux du Nil en sang, ainsi le sera-t-il du sort des fleuves de Tsour, ainsi qu’il est dit (Isaïe 34 – 9) : « Les fleuves d’Edom se changeront en poix, sa poussière en soufre ; ainsi, son pays sera comme de la poix en feu qui ne s’éteindra ni la nuit, ni le jour, et d’où s’échapperont sans cesse des colonnes de fumée. »

Un feu dévastera Tsour jour et nuit, car elle empêcha Israël d’étudier la Torah dans l’esprit du verset (Josué 1 – 8) : « Tu le méditeras jour et nuit. » Et, puisque Tsour fit disparaître la colonne de fumée du Beth-Hamikdach, elle partira en fumée.

De plus, il est écrit (Isaïe 66 – 6) : « Une grande rumeur s’élève de la ville, une grande rumeur sort du Temple ; c’est la voix d’Hachem qui paie leur salaire à Ses ennemis. » Cette voix nous rappelle qu’au moment de la destruction du Temple, de terribles voix s’élevèrent de la ville de Yérouchalayim et du Beth-Hamikdach, ainsi qu’il est écrit (Lamentations 2 – 7) : « On a poussé des cris dans la Maison de l’E-ternel… »

Midrash Rabba