Livre de Chémoth

Parchath Michpatim

Délivrer La Ché’hina Par La Justice - Six Années : Six Exils - Hachem : Père des Orphelins

Téchouva et Corruption - Michaël : Protecteur D’Israël - Le Retour de la Couronne

 

Délivrer La Ché’hina Par La Justice

« Véélé HaMichpatim – Voici les lois que tu leur exposeras. »

 (Exode 19 – 1)

D-ieu nous donna la Torah et ses lois afin d’instaurer la justice sur terre. C’est pourquoi, nous précisent nos sages, Il siège auprès des juges pour les soutenir dans leur tâche, et Il s’éloigne des juges corrompus. La justice invite donc la Divinité ici-bas.

C’est pourquoi il est écrit dans Isaïe (36 – 1) : « Ainsi parle l’E-ternel : ‘Chimrou Michpath Véassou Tsédaka - Observez la justice et faites de la Tsédaka ! Car Ma délivrance est proche de venir et Ma justice de se manifester.’ » L’instauration de la justice, par les hommes, hâte la Révélation de Hachem et la Guéoulah.

Ce verset annonce : « Ma délivrance est proche ! » Le juif doit avoir à l’esprit – comme Hachem – que la Guéoulah est imminente, ainsi qu’il est dit (Genèse 49 – 18) : « J’ai espoir en Ta délivrance… » Seuls les ennemis d’Israël ne croient pas en l’imminence de cet événement. Bilam l’a d’ailleurs exprimé par ces mots (Nombres 24 – 17) : « Je le vois, mais ce n’est pas encore l’heure ; je le distingue mais il n’est pas proche. »

Le terme utilisé est : « Yéchouati – Ma délivrance », car Hachem est en exil avec Son peuple, et Il en sortira en même temps que lui, ainsi que l’a annoncé Zacharie (9 – 9) : « Réjouis-toi fort, fille de Tsion ! Jubile fille de Yérouchalayim ! Voici ton Roi vient à toi, juste et libéré – Nocha… » Le prophète ne dit pas Mochia qui signifie libérateur, mais Nocha, libéré. Tant qu’Israël est en exil, la Ché’hina l’accompagne dans sa détresse.

Midrash Rabba

Six Années – Six Exils

« Si tu achètes un esclave Hébreu, il te servira six années et à la septième il sera remis en liberté. »

 (Exode 21-2)

Ces six années symbolisent les six puissances dans lesquelles les Bené-Israël étaient asservis : l’Egypte, l’Assyrie, Babel, Madaï, la Grèce et Edom (Rome).

Après l’exil d’Edom – le sixième – nous serons libérés par Machia’h.

Otsar Hamidrachim

Hachem – Père des Orphelins

« N’humiliez jamais la veuve et l’orphelin. »

 (Exode 22 – 22) 

Rabbi Yossi dit que Hachem aime la veuve et l’orphelin car ils n’ont d’espoir qu’en Son secours. C’est pourquoi D-ieu est appelé dans les Psaumes (68 – 8) « Père des orphelins et défenseur des veuves ».

Lorsque les Juifs étaient à Tsion, Hachem résidait parmi eux, ainsi qu’il est écrit (Psaumes 132 – 14) : « C’est Mon lieu de repos pour l’éternité. »

Malheureusement, par ses péchés, Israël quitta sa terre. Il se retrouva délaissé comme un orphelin. Ainsi qu’il est dit (Lamentations 5 – 3) : « Nous sommes devenus des orphelins privés de père, nos mères sont pareilles à des veuves. »

Mais lorsque Israël appliquera les Mitsvoth, Hachem regrettera le passé et Il reviendra vers sa fille – Tsion – et vers ses enfants – les Juifs. Le prophète Zacharie nous l’annonça en ces termes (8 – 3) : « Je reviendrai à Tsion et Je résiderai à Yérouchalayim. »

Midrash Rabba

Téchouva et Corruption

« N’accepte point de présents corrupteurs. »

 (Exode 23 – 8)

Ce verset s’adresse aux juges ; il leur demande de s’éloigner de toute corruption. Nos sages affirment, néanmoins, que ceci ne concerne que les juges humains, car pour D-ieu, c’est un peu différent. Si un homme vient à pécher envers Hachem, il a la possibilité de lui offrir certains présents pour se faire pardonner : la Téchouva, les bonnes actions et la prière.

C’est pourquoi le Roi David demanda dans les Psaumes (17 – 2) : « Que de Toi émane mon droit ! » Il réclama que D-ieu Lui-même le juge, car Il est miséricordieux pour celui qui revient vers Lui.

Cependant, D-ieu dit au peuple d’Israël : « Revenez vers Moi tant qu’il est encore temps ! Faites Téchouva maintenant – dans ce monde – tant que les portes de la prière et de la Téchouva sont encore ouvertes. Bientôt – dans le monde futur – il sera trop tard ! Je serai le Juge que l’on ne pourra corrompre. »

Aussi, le Roi Salomon dit dans ses proverbes (6 – 35) : « Il ne se laissera pas apaiser par aucune rançon ; Il se montrera inexorable, dusses-tu Lui prodiguer de nombreux présents. »

Midrash Téhilim

Michaël – Protecteur D’Israël

« Or J’enverrai devant toi un ange chargé de veiller sur ta marche, et de te conduire au lieu que Je t’ai destiné. »

(Exode 23 - 20)

Nos sages nous disent qu’il s’agit de l’ange Michaël qui viendra, lui aussi à l’époque de Machia’h, comme il est écrit (Daniel 12-1) : « En ce temps-là, Michaël, le prince supérieur, qui a pour mission de protéger les enfants d’Israël sera à son poste. »

Midrach Agudah

Le Retour de la Couronne

« Ils dirent : Tout ce qu’a prononcé Hachem – Naasé Vénichma – nous l’appliquerons [d’abord], et nous comprendrons [par la suite].

 (Exode 24 – 7) 

Rabbi Simaï nous apprend qu’au moment où nos ancêtres prononcèrent les mots de «Naasé Vénichma » pour exprimer leur engagement inconditionnel à la pratique des Mitsvoth, D-ieu envoya six cent mille anges pour les couronner. Chacun reçut deux couronnes : une par le mérite de Naasé et l’autre par le mérite de Nichma.

Malheureusement, ces couronnes leur furent retirées après le péché du Veau d’Or, ainsi qu’il est écrit (Exode 33 – 6) : « Les Béné-Israël renoncèrent à leur parure. »

Rabbi Yo’hanan indique qu’après cet épisode, Moché – guide fidèle du peuple – hérita des couronnes d’Israël.

Rech Lakich précise que ces couronnes n’étaient qu’en dépôt chez Moché, puisqu’un jour viendra – à l’époque de Machia’h – où elles seront restituées à leur propriétaire initial, Israël. Le prophète Isaïe annonce d’ailleurs (35 – 10) : « Ceux qui seront libérés par D-ieu reviendront et rentreront à Tsion en chantant, et une joie éternelle planera sur leur tête. » Il s’agit là d’une source de joie qui leur est réservée depuis l’éternité.  

Talmud Babli Chabbath