Livre de Chémoth

Parchath Bo

L’Heure du Renouveau - La Fin de l’Exil est Arrivée

Des Noces tant Attendues - Les Signes de la Délivrance - Une Nuit Prédestinée

L’Heure du Renouveau

«  Ha’hodech Hazé – ce mois-ci est pour vous le commencement des mois. »

 (Exode  12 – 2) 

Nos sages nous apprennent que le terme ‘Hodech – mois – signifie aussi « renouveau ». Dès la première libération – la sortie d’Egypte – D-ieu annonça au peuple Juif les nouveautés qu’Il allait introduire dans la création à la venue de Machia’h. Isaïe nous dit (42 –9) : « Les prophéties anciennes, voilà, elles se sont accomplies, j’annonce les éléments nouveaux... »

En effet, au temps de la Guéoulah dix éléments nouveaux apparaîtront dans la création :

D-ieu fera briller le soleil, et sa lumière guérira les malades, ainsi qu’il est dit (Malachie 3 – 20) : « Et un soleil d’équité rayonnera, portant la guérison dans ses rayons. »

Des eaux vives jailliront de Yérouchalayim et elles auront un caractère thérapeutique, ainsi qu’il est écrit (Yé’hezkiel 47 – 9) : « ... Partout où ces eaux arriveront, elles feront vivre. »

Les arbres donneront des fruits chaque mois, ainsi qu’il est écrit (Yé’hezkiel 47 – 12) : « Près du torrent... s’élèveront des arbres fruitiers... chaque mois, ils donneront leurs fruits... Leurs fruits serviront de nourriture et leurs feuilles de remède. »

Toutes les villes en ruines seront reconstruites, ainsi qu’il est écrit (Yé’hezkiel 16 – 55) : « Sodome sera reconstruite, Chomron sera restaurée. »

Yérouchalayim sera bâtie avec des pierres précieuses, ainsi qu’il est annoncé (Isaïe 54 – 11) : « Je te bâtirai avec le saphir. »

Les animaux sauvages cohabiteront avec les animaux domestiques, ainsi qu’il est dit (Isaïe 11 – 7) : « La génisse et l’ours paîtront côte à côte. »

D-ieu rétablira la paix entre les animaux et le peuple Juif, ainsi qu’il est écrit (Osée 2 – 20) : « Je ferai un pacte en leur faveur avec les animaux des champs, avec les oiseaux du ciel et avec les reptiles de la terre... »

Il n’y aura plus de pleurs et de tristesse, ainsi qu’il est écrit (Isaïe 65 – 19) : « On n’entendra plus de bruits de pleurs, de cris et de douleurs. »

La mort disparaîtra, ainsi qu’il est écrit (Isaïe 25 – 8) : « La mort sera engloutie à jamais et Hachem fera sécher les larmes sur tout visage. »

La joie règnera partout, ainsi qu’il est annoncé (Isaïe 35 – 10) : « Ceux qui seront libérés par Hachem reviendront et rentreront à Tsion en chantant ; une joie éternelle sera sur leur tête. »

Midrash Rabba

La Fin de l’Exil est Arrivée

« Ce mois-ci est pour vous le commencement des mois. »

(Exode 12 – 2)

C’est au début du mois de Nissan que Moché vint annoncer au peuple d’Israël : « Ce mois-ci, vous serez délivrés. » Ils lui rétorquèrent : « Mais D-ieu nous dit que nous serions en exil pendant 400 ans or nous ne sommes en Egypte que depuis 210ans ! » Moché répondit alors, «C’est D-ieu Lui-même qui veut vous libérer, dès à présent il a donc le pouvoir de sauter toutes ces années. »

Ainsi lorsque le temps de la Rédemption arrivera, Machia’h nous dira, « Ce mois-ci vous serez délivrés!» Le peuple juif objectera alors et dira « Rabeïnou Mele’h Hamachia’h, notre maître et roi Machia’h, comment serions-nous libérés ? D-ieu n’a-t-il pas dit que nous devrions être asservis par 70 nations ! »

Alors Machia’h répondra: « Puisque vous avez été éparpillés à travers tant de pays, cela est donc considéré comme si tout le peuple Juif y fut exilé. C’est pourquoi, nous avons rempli la condition de D-ieu et ce mois-ci, nous serons libérés ! »

Pessikta Rebati,  Parachath  Ha’hodech

 

Des Noces tant Attendues

«  Ha’hodech Hazé – ce mois-ci est pour vous le commencement des mois. »

 (Exode  12 – 2) 

Ce verset parle de la fixation du calendrier hébraïque qui suit le cycle lunaire. Nos sages nous enseignent que nous pouvons comparer le lien entre Hachem et le peuple Juif à un mariage entre un roi et sa bien-aimée.

Au moment des fiançailles, il lui offre des petits cadeaux puis, au moment du mariage, la mariée reçoit de nombreux présents, des cadeaux merveilleux.

Aussi, aujourd’hui, notre lien avec Hachem est comparé aux fiançailles, ainsi qu’il est écrit (Osée 2 – 21) : « Je suis ton fiancé dans ce monde. » C’est pourquoi Hachem nous offrit la lune.

Tandis qu’aux Temps Messianiques, nous vivrons le mariage, ainsi qu’il est dit (Isaïe 54 – 5) : « Oui, ton époux ce sera ton Créateur. » A cette époque, D-ieu offrira tout, ainsi qu’il est écrit (Daniel 12 – 3) : « Les sages resplendiront comme l’éclat du firmament, et ceux qui auront dirigé la multitude dans le droit chemin, comme les étoiles, pour l’éternité. »

Midrash Rabba

Les Signes de la Délivrance

« C’était une nuit de veille – prédestinée – pour D-ieu qui préparait la sortie du pays d’Egypte. »

 (Exode  12 – 42) 

Cette nuit est prédestinée aux miracles qui prendront place dans l’histoire des justes.

En effet, c’est la nuit que Hachem vint au secours de ‘Hizkiyahou, de ‘Hananiya, et de Daniel. C’est aussi pendant la nuit que se dévoileront Eliahou et Machia’h. Ainsi qu’il est prédit dans Isaïe (21 – 12) : « Le guetteur répond : le matin vient et puis la nuit ; si vous voulez des nouvelles… »

Nos sages comparent la situation des Juifs en exil à celle d’une femme dont le mari est parti en voyage et a pris soin d’indiquer quelques indices sur le moment de son retour.

Ainsi, D-ieu assura à Israël que la Guéoulah suivrait le même processus que les précédentes délivrances. C’est pourquoi le peuple Juif se mit à attendre dès l’avènement du royaume de Edom – le début de la nuit de l’exil – que Hachem vienne le délivrer ; ainsi qu’il est dit (Isaïe 60 – 22) : « Moi, l’E-ternel, l’heure venue, J’aurai vite accompli ces promesses. » Et il est dit (‘Haggaïe 2 – 6) : « Dans peu de temps, Je mettrai en mouvement le ciel et la terre…Je bouleverserai les puissances… »

D-ieu renversa l’empire égyptien et c’est ainsi qu’Il renversera les nations qui nous ont oppressées ; ainsi qu’il est dit (Isaïe 60 – 12) : « Ces peuples seront voués à la ruine. »

Midrash Rabba

Une Nuit Prédestinée

« C’est une nuit de protection par l’E-ternel pour les faire sortir d’Egypte… »

(Exode 12 – 42)

Cette nuit était prédestinée pour la sortie de l’exil. Dès que l’instant de la délivrance sonna, D-ieu ne retint pas, ne serait-ce qu’un seul instant, nos ancêtres dans cette situation. D’ailleurs, il en fut ainsi pour Yossef qui fut libéré de prison à l’instant même où la fin du décret arriva.

C’est pourquoi cette nuit est réservée tous les ans à la réjouissance par la célébration de la fête de Pessa’h.

Néanmoins, pour nos ancêtres, le miracle prit place dans le courant de la nuit. L’exode commença, nos ancêtres recouvrèrent leur liberté, mais la nuit resta sombre. Lorsque notre tour viendra et que nous sortirons du Galouth pour l’éternité, la nuit sera transformée, ainsi qu’il est dit (Isaïe 30 – 26) : « La lune brillera, alors, du même éclat que le soleil, et la lumière sera sept fois plus vive, comme la lumière des sept jours, au moment où Hachem pansera les blessures de Son peuple et guérira les meurtrissures qui l’ont atteint. » La lumière retrouva sa splendeur initiale, celle de la création, celle que D-ieu réserva pour les Temps Messianiques et qu’Il dissimula, en attendant, dans le jardin d’Eden.

Midrash Rabba